Comment la REP renforce l’emballage écologique et éco-responsable ?

 

Si Antalis guide ses clients dans le choix d’emballages écologiques, c’est autant pour s’engager dans la protection environnementale que pour répondre aux obligations légales imposées par la REP.

 

La REP, un acronyme pour toutes les entreprises ou presque !

 

Par l’acronyme REP, il faut comprendre Responsabilité Elargie des Producteurs pour les emballages ménagers. Théoriquement toutes les entreprises peuvent être concernées par les dispositions liées à la REP. En effet, cette responsabilité concerne chaque entreprise, qui commercialise des produits emballés ou utilisés par les consommateurs, et dont l’emballage deviendra un déchet ménager. En instaurant cette responsabilité élargie, les pouvoirs publics ont souhaité engager la responsabilité de ces entreprises en ce qui concerne la gestion des emballages bien au-delà de leur utilisation (collecte des déchets, tri, recyclage, …).

Une responsabilité pour limiter l’impact des emballages sur l’environnement

Pour se conformer à ces dispositions, les entreprises concernées doivent participer à la collecte des déchets, que représentent ces emballages, mais aussi au tri de ces derniers ainsi qu’à leur recyclage. Les articles L 541-1011 et R 543-56 du Code de l’Environnement laisse l’entreprise choisir entre :

  • Un système individuel, mis en place au niveau de l’entreprise,
  • Un système collectif, auquel l’entreprise va adhérer et contribuer financièrement.

Seul le choix du système reste à la discrétion de l’entreprise, à l’inverse cette dernière est dans l’obligation de participer à cette filière d’un emballage plus écologique. C’est pour répondre à ces nouvelles obligations, qu’a été créé, en 1992, l’Eco-Emballages, organisme en charge d’organiser ce système collectif.

Les emballages écologiques, une tendance de fond appelée à se renforcer 

 

Le point vert, que les consommateurs retrouvent sur de nombreux emballages, est le symbole de la contribution des entreprises émettrices d’emballages à ce système collectif. Il atteste en outre, que l’entreprise concernée a respecté son obligation de tout mettre en œuvre pour favoriser l’éco-conception des emballages (réduire en amont les déchets générés). Une dernière obligation est imposée aux entreprises, puisqu’elles doivent informer les consommateurs des gestes à adopter pour la collecte, le tri et le recyclage des déchets d’emballage.

Le plus souvent, les entreprises contribuent financièrement à un système collectif, ce qui n’empêchent qu’elles répondent à toutes ces obligations en matière d’écoemballage. De l’éco-conception à la mise en place de solutions générant moins de déchets, Antalis accompagne toutes ces entreprises à concilier ces contraintes écologiques avec la nécessité d’optimiser la qualité et la rentabilité  des emballages. #Justaskantalis !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.