Filmeuse +, une aide pour optimiser la chaine d’emballage pour les PME et TPE !

Applicable jusqu’au 31 décembre 2018, l’aide Filmeuse + permet aux entreprises de moins de 50 salariés de s’équiper et d’organiser au mieux les postes de travail. Contribuant jusqu’à 50 % de l’investissement dans une filmeuse automatique, l’aide participe à la lutte contre les TMS, maladies et accidents du travail.

 

Le filmage, une tâche indispensable à l’emballage et une cause incontestable de TMS

 

Si toute entreprise se doit d’optimiser sa ligne d’emballage et notamment les opérations de filmage de ses palettes et de ses colis, elle doit également prendre en compte la santé et la sécurité de ses employés. Les mauvaises postures et les gestes répétitifs sont notamment deux facteurs aggravants dans l’apparition de troubles musculosquelettiques (TMS).

Or ces TMS sont à l’origine de plus de 80 % des maladies professionnelles (Source : Etude 2009 sur les maladies professionnelles. Caisse d’Assurance Maladie.) Les conséquences sont importantes tant pour les salariés que pour les entreprises. Les maladies et accidents du travail représentent non seulement un coût financier conséquent mais se traduisent aussi par une désorganisation de la chaine de conditionnement, impliquant un recul de l’efficacité et de la productivité.

Les filmeuses automatiques ou banderoleuses, quand la sécurité se concilie avec la productivité

 

L’organisation et l’aménagement du poste de travail pour ces opérations de filmage de palettes s’imposent alors comme une solution pérenne pour :

  • Améliorer les conditions de travail des salariés,
  • Lutter efficacement contre les TMS, maladies et accidents du travail,
  • Optimiser l’efficacité et la productivité de toute la chaine d’emballage.

 

Les filmeuses semi-automatiques comme les banderoleuses automatiques représentent alors un des équipements incontournables pour parvenir à ces fins. L’investissement dans cette automatisation des opérations de filmage s’avère bénéfique tant sur un plan organisationnel qu’en ce qui concerne la rentabilité des lignes d’emballage.

Pour accompagner les petites et moyennes entreprises dans cette lutte contre les TMS et pour améliorer les conditions de travail, l’aide Filmeuse + contribue à la moitié de l’investissement dans une filmeuse, de quoi rendre la prise de décision encore plus bénéfique.

 


L’aide Filmeuse + en un coup d’œil, une incitation pour s’équiper d’une filmeuse !

L’aide Filmeuse + est destinée aux entreprises, dont l’effectif est compris entre 1 et 49 salariés et dont l’activité relève des secteurs de l’industrie, de la logistique et du commerce de gros.

Pouvant être réservée jusqu’au 31 décembre 2018, cette aide fait partie des Aides Financières Simplifiées (AFS), destinées à l’amélioration de la sécurité et des conditions de travail pour les TPE et PME. Plafonnée à 25.000 euros par entreprise, l’aide Filmeuse + contribue pour 50 % du montant HT de l’investissement réalisé.

Recevez le formulaire de réservation directement dans votre boite mail avec Antalis :


 

Les filmeuses, des équipements pour optimiser les conditions de travail

 

A bras fixe ou à plateau rotatif, les filmeuses représentent la majorité des équipements concernés par cette aide financière simplifiée. Cette dernière permettra aussi l’acquisition d’une housseuse automatique mais englobe aussi les efforts de l’entreprise engagés pour l’amélioration de l’ergonomie des postes de travail et la de la sécurité des lignes de conditionnement. Ainsi, l’étude par un prestataire extérieur du poste de travail pourra ouvrir droit à l’aide Filmeuse +, de même que l’acquisition de convoyeurs d’approvisionnement de grilles de protection u encore de barrage immatériel de niveau 4.

Pour découvrir les filmeuses et les équipements concernés par l’aide Filmeuse +, rapprochez-vous de votre conseiller Antalis, tout simplement. #Justaskantalis !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *